Klaus Staudt

J'aime la couleur blanche, elle s'offre à la lumière et chaque rayon la métamorphose. Elle symbolise la clarté, l'immatérialité. Elle est la somme de toutes les couleurs - Klaus Staudt



Repères biographiques :

Klaus Staudt est né près de Hambourg en 1932. Il vit à Francfort. Après avoir fait des études de médecine, il se tourne vers la peinture et s'inscrit à l'Académie des Beaux Arts de Munich. En 1974, il est nommé Professeur à l'Académie d'Offenbach.

On ne compte plus ses expositions personnelles. Citons parmi les principales : le Musée pour l'Art Concret d'Ingolstadt, la Maison de Mies Van der Rohe de Berlin, le musée Wilhelm Hack de Ludwigshafen, le Musée Josef Albers de Bottrop.

Les oeuvres de Klaus Staudt sont entrées dans de prestigieuses collections publiques et privées : Daimler-Chrysler de Stuttgart, le musée Ritter de Waldenburg, le musée des Ursulines de Mâcon, le Musée de Cambrai.

Cela fait près de 20 ans que le travail de ce grand représentant de l'art construit n'a pas été montré dans une galerie française.

Revue de presse:

Mémoire des arts n°73 novembre-décembre 2008, page 3 (Alain Vollerin)

René Gimpel, galeriste londonien, que nous avions l'habitude de croiser sur de nombreux salons, a ouvert à Paris 12 rue Guénégaud un espace dédié à l'art géométrique et à l'art concret en association avec Berthold Müller, l'époux de Karin Müller, une amie rencontrée pendant un colloque Sartre à Cerisy.

Karin Müller, journaliste a publié chez André Versailles des entretiens avec Jean Lacouture intitulés Malraux itinéraire d'un destin flamboyant. Cet ouvrage très dense apporte autant d'informations sur André Malraux que sur Jean Lacouture qui révèle son aptitude à rebondir en toutes circonstances. Il est amusant de lui voir reprocher à Malraux de n'avoir fondé la brigade Alsace-Lorraine qu'en 1944 alors que lui même attendra longtemps pour s'engager parmi les résistants.

Mais la passion de Karin Müller doit être encouragée, elle joue d'ailleurs un rôle prépondérant dans la sélection des artistes présentés comme: Klaus Staudt dont les recherches traduisent une quête de la couleur et de la lumière sur des formes aux contours étudiés. Une place existe à côté de prestigieuses enseignes de ce domaine que sont les galeries Denise René et Lahumière. Bonne chance.



Bibliographie :

* « Klaus Staudt, retrospective 1960-1997 »,
Museum für konkrete Kunst, 1997

*
« Klaus Staudt, Werkverzeichnis 1960-1999 »,
Verlag St Johann, 1999

* «
Klaus Staudt, monographie de Hans-Peter Riese »,
pour les expositions dans les musées Wilhelm-Hack de
Ludwigshafen,Quadrat de Bottrop et de Bremerhaven, 2002

voir ci-contre